Star Wars : Battlefront – Test PC

Star Wars Battlefront Test PC, Okogami

Vous avez sans doute déjà lu ou entendu de très nombreux avis à propos du dernier Star Wars : Battlefront (créé par Dice et édité par EA), sorti sur toutes nos machines de jeux depuis le 17 novembre 2015. Autant vous le dire tout de suite, on a passé du temps – beaucoup de temps – à jouer à Battlefront sur PC. Et même s’il n’est franchement pas exempté de défauts (Season Pass prohibitif, manque de contenu…), on aimerait vous dire pourquoi il est pas si mal, en trois points.

Voir le résumé de : Star Wars: Battlefront en une image

Okogami Juliette
L’avis de Juliette

1 – Une merveille graphique

Les images du jeu parlent d’elles-mêmes : DICE a fait un boulot énorme en apportant à cet opus des qualités graphiques nombreuses et sans pareilles. Star Wars: Battlefront utilise le moteur graphique de Battlefield 4, Frostbite, et ce dernier a toujours son mot à dire. On sait tous à quel point le studio suédois s’attache à faire des jeux graphiquement un poil en avance et si l’on s’est amusés à prendre quelques clichés en plein jeu, c’est que les paysages donnent justement envie de s’arrêter et de prendre quelques captures d’écran au détour d’un chemin. Les textures sont au top, et l’optimisation titanesque du jeu sied aux plus petites configurations, sans parler de l’interface, d’une grande qualité, visible et simple. Rien à redire sur cette partie, nos yeux sont, après 150h+ de jeu, encore éblouis par la qualité visuelle du titre. Le game design des – aujourd’hui nombreuses – cartes du jeu est aussi bien pensé, ces dernières étant variées, immenses, agréables à jouer, voir même, tactiques sur certains aspects.

Quelques screenshots que nous avons pris pendant le jeu :

Star Wars : Battlefront (No Sweet-FX, in-game, ultra)

2 – Le multijoueur en ligne

C’est là tout l’intérêt et la raison de vivre de ce titre. On vous évitera notre avis sur les missions solo en hors ligne, tout simplement car nous en avons très peu fait, et que clairement, il ne s’agit pas du mode de jeu le plus intéressant. Star Wars : Battlefront n’est définitivement pas un jeu à campagne solo. De nombreux avis ont dénigré ce mode, et c’est normal, car le potentiel du titre aurait pu être pleinement exploité. Mais sa réussite ne tient pas à ça, et tout le monde le sait.

Car oui, le multijoueur est une réussite, les modes de jeu sont nombreux (attaque des marcheurs, suprématie, cargaison, zone de largage…), sur grandes ou petites map, à 40 ou à 8 joueurs, le contenu est varié et addictif.  Aymeric et moi, nous étions « partenaire » pendant chaque partie, ce qui donne accès à la main de l’autre et permet de spawner au même endroit.  L’arsenal d’armes est étendu sans être titanesque, et l’utilisation des 3 cartes (la fameuse main) est intéressante car on se plait à la modifier régulièrement. Certaines trouvailles, par exemple l’excellent imploseur thermique ou encore la possibilité de piloter un TR-TT, sont jouissives.

 

L’expérience de tir est jubilatoire, à mon humble avis. Le blaster surchauffe au bout d’un nombre de tirs prédéfini, il faut donc savoir gérer sa visée et ses déplacements.  Les objectifs de chaque mode de jeu sont simples et bien pensés.

3 – L’univers Star Wars, évidemment…

Et oui, c’est là aussi la magie de Star Wars : Battlefront : c’est génial de pouvoir évoluer sur une planète enneigée comme Hoth, en référence directe avec la première scène de l’épisode V : L’Empire contre-attaque, ou bien dans les forêts d’Endor, qui nous renvoie bien évidemment à l’épisode VI : Le retour du Jedi. Se mettre dans la peau d’un Stormtrooper ou d’un rebelle, piloter des X-wing ou des Tie Fighter au son bien reconnaissable, même enfourcher un speeder bike, tout est là, et toutes ces possibilités font plaisir. Évidemment, les personnages emblématiques de la franchise sont aussi de de la partie. Vous pourrez donc (toujours en multijoueur), récupérer des bonus de héros in-game, et incarner pendant un temps donné – jusqu’à votre mort, plutôt – Darth Vador, Luke Skywalker, Boba Fett et d’autres. Leurs gameplay sont tous différents et intéressants, mais j’ai, personnellement, une grosse préférence pour Luke.  Ces bonus sont rares, sans être totalement absents et inaccessibles, on est donc toujours particulièrement excité lorsqu’on en trouve un. Le pilotage de vaisseaux ou de TB-TT/TR-TT est disponible de la même façon, par bonus, mais eux sont plus courants.

Star Wars Battlefront Test PC, Okogami

Le pilotage de vaisseaux n’est pas facile à prendre en main au début, c’est un choix, et c’est assez agréable de progresser, pour finir par être un pilote hors-pair adepte de rase-motte. Bref, il y a évidemment une valeur ajoutée très importante amenée par cet univers, c’est indéniable. Mais je pense que le jeu est bon de toute façon, qu’il s’agisse de Star Wars ou pas…

Bref, Star Wars : Battlefront a été patché et amélioré mensuellement depuis sa sortie, avec – notamment – des ajouts de nouvelles map au design très sympa. Sans parler du fait que les dévs ont l’air plutôt à l’écoute de la communauté, au vu des équilibrages qui ont été faits récemment. Le premier DLC du Season Pass sortira très bientôt, le 5 avril précisément. A cause de son prix, pas sûr qu’on l’achète, mais c’est à suivre !

Star Wars Battlefront Test PC, Okogami
Résumé de : Star Wars: Battlefront (PC)
Star Wars : Battlefront – Test PC
4 (80%) 5 votes

Un commentaire

Les commentaires sont clos.